FANDOM


400px-Image diwan 001.jpg

Un vaisseau d'antan, une pierre, quatre murs, quatrain, et des catins au château. Brest ma ville. Ton sourire chavire, recouvrance délire, Saint-Martin s'essouffle, et Éole déconne quand la tempête refuse de revenir, bière sans soif, bière maline, colline sous le soleil au port de commerce,les képis s'arrêtent, et le lieu jaune se pêche. Appelle-moi si tu veux ? Donne-moi ton adresse que je dresse le couvercle de l'arc-en-ciel que je cherche.


Querelle de couleur

Soupe de douleur

À quelle heure est-elle

Ainsi soit le jeudi ! Ruelle...


Brest, vil Brest, centre Brest, reste ses goélands marrants qui divisent la population. Ceux qui croient aux démiurges ; ceux qui peinent et s'insurgent ; ceux qui dansent sous la prison, devenue rue des clowns, des cracheurs de feu ; ceux qui dansent en remuant l'alcool qui, comme la pluie, roule dans nos veines.


Cruelle odeur de la chair cramée

Désespoir de s'asseoir place de la Liberté

Brest en rade, Brest crade ru d'ailes

Et le tramway nommé : Elles


Que reste-t-il de tes plaies, ta cicatrice, ta cica-triste, et tes pensées, sauvageonne aux pieds nus ? Brest ma ville, Brest Terre d'accueil, des exilés de toute nature, travestis et multi déistes, artistes et marins qui s'abandonnent au refrain.


Tonnerre de Brest

Son du canon

Tonnerre Reste

Ma seule prison


Tonnerre de Dieu

Ne dis jamais adieu

Qui est l'enfer, le désir, le sien


Ville désespoir reste la mer et les bateaux pour voir les îles, les oiseaux, et le dauphin.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard